Qui choisissons-nous d’aimer et pourquoi ?

Qui choisissons-nous d’aimer et pourquoi ?

 

amourcamlero.jpg

  • Tout au long de nos vies, nous rencontrons un grand nombre de personnes, toutes différentes et distinctes, sans aucun point commun. Quelques-unes nous laissent complètement indifférents, alors que d’autres nous rendent fous d’amour. La psychologue de famille Irina Chesnova a essayé de comprendre qui nous choisissons d’aimer, et pourquoi. Chez Sympa-sympa.com nous sommes tout à fait d’accord avec elle.

La même image


Parfois, il est difficile de dire pourquoi on s’intéresse tellement à une personne, et pourquoi nous nous sentons attirés par elle. Car notre choix est instinctif et inconscient. Chacun d’entre nous garde au fond de son subconscient les images des gens qui ont participé à son éducation et son épanouissement. Ce sont les images de nos parents, et de proches qui ont marqué notre destin.
Dans ces images, la réalité et les souvenirs fantasmés du monde de l’enfance peuvent se mélanger. Et pourtant, ce sont justement ces images que nous associons avec l’amour : tel que nous le comprenions et le recevions (ou non) durant notre enfance. Et si quelqu’un que nous connaissons «s’ajuste» à cette image, il réveille chez nous de vieux souvenirs de notre première relation importante: Nous ne pouvons tout simplement pas quitter cette personne et rester indifférents. Nous nous sentons intrigués, émus et, bientôt, amoureux.

Traumatismes de l’enfance

En psychologie, on affirme que le couple que nous choisissons est «le parent perfectionné». C’est-à-dire, qu’il ressemble en quelque sorte à nos parents (mais nous ne savons pas comment interagir avec lui), tout en étant, dans le même temps, complètement différents ou même mieux qu’eux.
Si quand tu étais petit, il manquait quelque chose à ta relation entre toi et tes parents, tu essaieras de remplir ce vide et de combler ce déficit relationnel dans ta relation de couple (inconsciemment). Par conséquent, nous choisissons souvent des personnes qui, selon nous, nous aideront à surmonter nos traumatismes, à assouvir nos besoins psychologiques, à remplir nos attentes, nos espoirs et nos rêves, et à obtenir ce dont nous étions privés pendant notre enfance : amour, protection, approbation, admiration et, peut-être même, indépendance, estime de soi et perfection. A chacun ses besoins en fonction de son histoire.
Un fait étrange et amusant : la personne que nous considérons comme notre âme sœur, celle qui nous ressemble et qui est si différente à la fois, est aussi celle qui possède des qualités que nous n’avons nous-mêmes pas bien développées. Nous sommes complémentaires : ton compagnon est déterminé et résistant, et toi tu manques de fermeté ; il est raisonnable et toi, plus impulsive ; il est retenu, tu es spontanée ; il est rigide, tu es flexible. Nous nous complétons.
Je ne me souviens plus où j’ai lu cette phrase géniale : «Les personnes s’unissent comme les pièces d’un puzzle : là où l’une d’elles a une protubérance, l’autre a un trou».

Les personnes avec des personnalités différentes se complètent ? Selon cette logique, si je boite du pied droit, et toi du pied gauche, nous pouvons marcher ensemble plus vite, et même courir. En revanche, l’histoire de beaucoup de mariages démontre que l’harmonie au sein d’un couple est favorisée, non par les différences, mais par les ressemblances. Trois critères fondamentaux devraient coïncider au sein d’un couple.

Tout d’abord, le tempérament, chaleureux ou froid. Si une personne est passionnée, son partenaire idéal devrait être également passionné, et non le contraire. S’il s’agit d’une personne froide, son partenaire idéal devrait être une «Reine des neiges».

En second lieu, nous avons le niveau d’ouverture. Deux personnes très fermées se comprendront toujours mieux entre elles qu’une personne très fermée avec une autre très ouverte.

Finalement, le niveau de jalousie de chacun. Les jaloux s’entendent très bien entre eux. Leur relation peut être très brûlante, difficile, avec des hauts et des bas, mais elle peut être plus durable et forte que la relation d’une personne jalouse et une autre qui ne l’est pas. L’union entre deux personnes qui ne sont pas jalouses peut aussi avoir plus d’avenir que les options «mélangées». Je n’ai vu nulle part des études qui montrent de manière objective que les personnes différentes sont complémentaires.

Vadim Petrovsky, psychologue, analyste transactionnel.

C’est comme une pièce de théâtre : nous choisissons une personne qui peut jouer un rôle dans notre spectacle, avec laquelle nous sommes synchronisés, qui connait son rôle par cœur, et dont le caractère complète le nôtre. Et pourtant, comme au théâtre, la vie n’est pas toujours une comédie romantique avec une fin heureuse. Parfois c’est un drame, parfois une tragédie. Tout dépend du scénario que nous écrivons avec notre couple.

Se découvrant mutuellement

La relation entre deux personnes est un organisme vivant, il évolue et tombe parfois malade. Il peut se guérir, il peut aussi mourir de façon prématurée. Au début d’une relation, quand on est sous l’effet de sentiments et de fortes émotions, nous ne voyons aucun défaut chez la personne que nous aimons. Pour nous, elle est parfaite. En fait, nous tombons amoureux de quelqu’un que nous ne connaissons pas très bien. Peu à peu, lorsque nous apprenons à vraiment nous connaître, nous découvrons aussi une personne vivante, avec ses imperfections, ses différences, ses points faibles et ses lacunes.

Il y a alors deux choix : nous séparer, déçus, et entreprendre la recherche d’un nouvel idéal. Ou bien dialoguer, respecter les différences, accepter les imperfections de chacun, et accepter le droit de l’autre de ne pas être parfait. Il est très important de ne pas essayer de faire changer ton partenaire, mais de tenir compte de ses points forts, de savoir qu’il peut être un soutien tout au long de ta vie, et se souvenir de ce qui nous a séduit au début.

Rien de plus précieux que de reconnaître chez l’autre les qualités que nous aimons, et que nous n’avons pas. Sur cette base, une relation peut être formée, où les deux personnes se soutiennent mutuellement. Et où elles ne cumulent pas de rancune ni de réclamation, mais des façons de surmonter les difficultés, de jolis souvenirs, de moments d’intimité spirituelle, de bonheur et d’amour.

Le secret d’une union réussie est la communication, l’interaction confortable et sûre (sans mépris, sans manipulation et sans chantage), le désir mutuel de chercher des engagements communs, le fait d’être prêts à parler de ce qui fait mal, de ne pas cacher les problèmes, la capacité de supporter les sentiments négatifs (aussi bien les siens que ceux de l’autre), la capacité de demander, de recevoir, de soutenir, et aussi de refuser ce qui ne nous convient pas et de respecter le droit de ton partenaire d’en faire autant.

 

Auteur : Irina Chesnova

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×