Que faire quand le blocage émotionnel nous empêche d’avancer ?

Que faire quand le blocage émotionnel nous empêche d’avancer ?

 

Chakras reiki sagesse 1740007029645709 4317341113298718594 n

Au cours de notre vie, il nous est arrivé à tou-te-s, à un moment ou à un autre, de devoir faire face à un blocage émotionnel. On se retrouve alors envahi-e par cette sensation nous donnant l’impression qu’une barrière est là et qu’elle nous empêche de relever de nouveaux défis. Le manque d’assurance est l’un des signes les plus évidents qui montrent que l’on se trouve face à un blocage qui nous retarde dans l’accomplissement de nos objectifs.


Vous montez en voiture, et vous pensez à un embouteillage. Vous vous dépêchez, mais soudain, vous ne pouvez plus avancer, aussi fort puissiez-vous le vouloir ; voilà ce qu’est un blocage émotionnel.

 

 


Ce type de blocage n’affecte pas toujours tous les domaines de notre vie ; en d’autres termes, on peut souffrir d’un blocage par rapport à notre travail, mais pas forcément dans le domaine personnel ou amoureux. Au contraire, il peut aussi arriver que l’on se retrouve face à un mur à chaque fois que l’on essaie d’instaurer une relation amoureuse stable.

Le manque d’assurance apparaît alors, et nous empêche de trouver cet emploi qui pourtant pourrait nous rendre vraiment heureux-se ; on finit donc par devenir des personnes conformistes. Si le blocage s’instaure dans vos relations, le manque d’assurance vous mènera alors à ne pas vous montrer tel-le que vous êtes vraiment. Vous mettez un masque sur votre visage qui vous permet de gagner en assurance, un masque qui plutôt que de vous protéger ne fera en réalité que cacher le véritable fond du problème.

Pourquoi souffrez-vous d’un blocage émotionnel ?

La plupart des blocages émotionnels sont liés à notre estime de nous-même, ou encore à des expériences qui nous ont mené-e-s à adopter un comportement bien précis. Prenons un exemple : imaginez que, par le passé, vous ayez connu des relations amoureuses tourmentées. Cela a déclenché en vous une série d’attitudes envers les personnes que vous aimez : dorénavant, il vous est difficile de faire confiance, vous vous sentez peu sûr-e de vous, et vous avez peur qu’on vous fasse de nouveau du mal.

La peur et le manque de confiance en nous, en nos capacités, peut déclencher un blocage émotionnel dont on se sentira alors incapables de sortir. On commencera alors à ressentir de la honte dès lors qu’il sera question de parler en public, mais aussi une grande peur du rejet. Le pessimisme nous envahira, de même que la jalousie, on se mettra à juger les autres, etc.

 

Du fait du blocage émotionnel affleureront en nous des émotions et des sentiments plus négatifs, qui nous bloqueront et nous empêcheront d’autant plus d’avancer. Or, toutes ces émotions et tous ces sentiments sont peut-être influencés par notre environnement, qui peut agir à la fois comme un véritable agent de concentration mais aussi comme un catalyseur. Que voulons-nous dire par là ?


Nous sommes des personnes dotées de sentiments et d’émotions, qui peuvent nous mener à stagner et à ne pas sortir de notre zone de confort.


Imaginez : professionnellement, vous êtes très peu sûr-e de vous. Votre blocage émotionnel vous empêche d’atteindre vos objectifs, mais quelque chose dans votre environnement vous empêche de faire autrement. Peut-être la compétitivité entre les travailleur-se-s est-elle une des causes qui expliquent cela. D’autre part, votre blocage peut également être accentué par le fait que l’on vous évalue constamment, ou que l’attention soit portée sur vous.

Mettez-vous en mouvement pour vous débloquer

Peut-être vous dites-vous qu’il vous sera très difficile, voire même impossible de vous tirer de ce blocage émotionnel. Pourtant, vous vous trompez complètement ; pour y arriver, il vous suffit de vous mettre en mouvement, en action. Toutes les pensées liées au manque d’assurance qui hantent votre esprit vous empêchent d’avancer. Mais vous pouvez les contrer, et commencer à aller de l’avant.

Pensez à toutes ces questions qui hantent votre esprit tous les jours ; «Pourquoi irais-je à cet entretien s’il est très peu probable que l’on m’embauche ?», «Je suis nul-le, je n’arriverai jamais à atteindre mes objectifs et à faire ce que je veux de ma vie», «Je suis sûr-e que je ne vais pas lui plaire», «Si je me montre tel-le que je suis, iel va croire que je suis bête», «Je vais me tromper et tout le monde va se moquer de moi», «Les autres sont bien meilleur-e-s que moi»…

 

Vous avez déjà tou-te-s eu ce genre de pensées, n’est-ce pas ? La seule chose qu’il vous reste à faire dans ce cas-là, c’est d’agir comme lorsque vous avez peur que l’on vous réponde «non» ; vous devez accepter ce refus, mais tout faire pour voir s’il n’est pas possible de faire en sorte que ce «non» se transforme en «oui». Qu’avez-vous à perdre ?

Allez à l’encontre de cette inertie à l’origine de toutes ces émotions négativesVous avez peur de paraître ridicule lors de cet exposé ? Si vous n’y allez pas, vous ne pourrez jamais vous prouver à vous-même que vous aviez tort. Parfois, c’est une très bonne chose de se convaincre soi-même que l’on est ce que l’on aimerait être. Par exemple, se dire «j’aime parler en public», ou encore «je n’ai pas peur du ridicule».


Un blocage émotionnel peut nous aider à mieux réfléchir aux choses, à prendre notre temps. Mais si cela dure trop longtemps, alors il faut y remédier.


Qu’arrive-t-il si le blocage émotionnel s’instaure dans vos relations ? Pensez au fait que si une personne vous rejette, c’est peut-être que ce n’est pas la bonne personne pour vous, et que vous aventurer à exprimer ce que vous ressentez a été une pratique incroyable qui vous a permis de vous débarrasser vos peurs… Essayez de toujours voir le côté positif dans ce qu’il vous arrive. C’est toujours possible, sachez-le.

gif-emociones

Avoir un blocage émotionnel est normal, et cela nous permet de nous mettre à l’épreuve. Pourtant, si on écoutait mieux nos émotions, on saurait que ce qu’elles nous disent en réalité, c’est de surmonter nos manques d’assurance et nos peurs.

Ecoutons nos émotions, et suivons notre instinct ainsi que nos impulsions. Parfois, il n’est pas seulement positif de se sentir bien et à l’aise. Parfois, on doit sortir de notre zone de confort, et prendre des risques même si on a peur et même si les frissons parcourent notre corps.

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×