l'Anxiété

 

 

 

 

L'anxiété

Expériences apparentées à l'anxiété

La peur, l'angoisse

 

DES EXEMPLES

Plus nous approchons de la date de l'examen, plus mon anxiété grandit.

Je suis presque toujours anxieuse

QU'EST-CE QUE L'ANXIÉTÉ

L'anxiété est une peur diffuse. Elle se manifeste par un malaise qui a la forme d'un léger affolement intérieur. Elle s'accompagne d'une tension plysique: une constriction au creux de l'estomac ou à la gorge. Lorsque l'anxiété s'intalle, elle a tendance à prendre toute la place et à rendre tous nos gestes nerveux. De surcroît, il nous est alors très difficile de nous concentrer.

L'anxiété est une expérience émotive de la même famille que l'angoisse. La différence entreles deux réside essentiellement dans la conscience que l'on a de l'objet qui provoque la crainte. Dans l'anxiété, il est très facile d'identifier cet objet. Dans le cas de l'angoisse, l'effort d'évitement est plus grand, et par conséquent, l'objet plus éloigné de la conscience.

A QUOI SERT L'ANXIÉTÉ

La présence de l'anxiété signale que je crains quelque chose dans la situation actuelle ou dans une situation à venir. Mais l'objet de ma peur est imprécis. Le premier exemple est typique: je sais que j'appréhente l'examen même si je ne sais pas précisément pourquoi. Est-ce parce que je ne suis pas prêt? Ai-je peur de manque de temps parce que je suis lent de nature? Ou est-ce que je crains de paniquer? L'enjeu de l'examen est crucial? C'est en cherchant ce que cache mon anxiété que je trouverai la réponse. Chez certaines personnes, l'anxiété est presque un mode d'être, comme dans le deuxième exemple. Ces personnes s'arrêtent peu à leur expérience du moment. On pourrait dire qu'elles vivent continuellement en dehors de leur peau. Elles ont donc tendance à repousser, dès qu'elles s'apprêtent à émerger, les émotions ou les préoccupations qui pourraient les troubler. Cette facon d'agir crée nécessairement de l'anxiété parce qu'elle garde invisible la source de la peur et parce qu'elle rend impossible toute solution. Dans un tel mode de rapport avec soi, les problèmes s'accumulent. Par conséquent, l'anxiété ne peut qu'augmenter!

 

QUE FAIRE AVEC L'ANXIÉTÉ

L'anxiété est un mécanisme d'évitement identique à l'angoisse. La solution pour en sortir est la même.

Exemple 1

Au lieu de continuer de m'affoler au sujet de l'examen, je décide de me rendre disponible à ce que je ressens et d'identifier ce qui me fait peur, je ne fais pas d'immenses découvertes; à peu près tout ce que je trouve m'était déjà passé par la tête. Le fait de me rendre attentif à mon expérience me permet toutefois de découvrir quelque chose de neuf: je m'appercois que j'ai particulièrement peur de manquer de temps dans la partie de l'examen ou il me faudra rédiger. Je décide donc de me préparer à cela de facon particulière. J'en fais une priorité: je cherche une solution à ce problème immédiatement, avant de me remettre à étudier. (Habituellement je repousse le moment de m'attaquer au problème à cause de mon insécurité).Une fois cela fait, l'anxiété baisse. Mais elle n'a pas complètement disparu. Je refais le même exercice et je réalise, cette fois, que ma faiblesse dans une partie cruciale de la matière me cause beaucoup d'insécurité. Je trouve bien normal qu'il en soit ainsi. Je décide de prendre les mesures que je puis encore prendre pour augmenter mes connaissances sur ce sujet. De jour en jour, à mesure que je possède davantage cette partie de la matière, mon anxiété diminue.

 

Source d'informations: La puissance des émotions Michelle Larivey

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×