Chakras

    Les chakras

  

 

Chakras est un mot en Sancrit signifiant roue ou vortex et il se réfère à chacun des sept centres d'énergie dont sont composés notre conscience, notre système d'énergie et notre corps physique.

 

Les Chakras fonctionnent comme des pompes, ou des valves, qui régulent le flot de l'énergie dans notre système d'énergie. La manière dont les chakras fonctionnent reflète les décisions que nous prenons selon la façon dont nous choisissons de répondre aux conditions dans notre vie. Nous ouvrons et fermons ces valves lorsque nous décidons de nos pensées, de nos émotions, et par quel flitre perceptuel nous  choissions de vivre le monde qui nous entoure.

 

Les chakras ne sont pas physiques. Ce sont des aspects de la conscience, tout comme les auras. Les chakras sont plus denses que les auras, et  moins denses que le corps physique. Ils intéragissent avec le physique grâce â deux véhicules principaux, le système endocrinien et le système nerveux. Chacun des sept chakras est associé à une des sept glandes endocrines, ainsi qu'avec un groupe de nerfs appelé plexus. Ainsi, chaque chakra peut aussi être associé à certaines parties du corps et à certaines fonctions du corps qui sont régies par le plexus ou la glande endocrine associées à ce chakra.

 

Tous nos sens, toutes nos perceptions, tous nos états de conscience dont nous sommes conscients, tout ce que nous pouvons vivre, peuvent être divisés en sept catégories. Chaque catégorie peut être associée à un certain chakra. Ainsi les chakras ne représentent pas seulement certaines parties du corps physique, mais aussi certaines zones de votre conscience.

 

Lorsque vous sentez une tension dans votre conscience, vous la sentez dans le chakra associé à la zone de votre conscience qui ressent le stress, et dans les parties du corps physique associées à ce chakra. L'endroit ou vous sentez le stress est lié à la raison pour laquelle vous ressentez du stress. La tension dans le chakra est détectée par les nerfs du plexus qui lui est associé, et transmises aux parties du corps régies par ce pelexusé Lorsque la tension continue pendant un certain temps, ou s'intensifie jusqu'à un certain point, la personne crée un symptôme au niveau physique.

 

Le symptôme parle un language qui reflète l'idée selon laquelle nous créons tous notre réalité et le sens métaphorique du symptôme devient évident lorsque le symptôme  est décrit à partir de ce point de vue là. Donc, au lieu de dire "Je ne peux pas voir", la personne décrirait s'être empêcher de voir quelque chose. "Je ne peux pas marcher" signifie que la personne s'est empêchée de quitter une situation dans laquelle elle n'était pas heureuse. Et ainsi de suite.

 

Le symptôme a servi à communiquer à la personne à travers son corps ce qu'elle faisait à elle-même dans sa conscience. Lorsque la personne change quelque chose dans sa façon d'être, en comprenant le message communiqué par le symptôme, ce dernier n'a plus de raison d'exister, et peut être libéré, selon ce que la personne s'autorise à croire possible.

Tout est possible. La seule question est de savoir comment le faire.

 

 

 

Je ne peux en aucun cas vous affirmez la vérité absolue des textes que j'ai écrit sur ce site. Faites preuves de discernement, écoutez la petite voix de votre coeur, elle ne se trompe jamais.

 

 

2 votes. Moyenne 4.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×