TRANSFORMER LA HONTE...

Il nous arrive presque tous, un jour ou l’autre, d’éprouver ce terrible sentiment qu’est la honte. Honte d’avoir gaffé, d’avoir fait du mal, de s’être mis les pieds dans les plats, d’avoir eu l’air ridicule, de s’être trompé, d’avoir dit ou fait quelque chose que l’on regrette profondément, bref, de ne pas avoir été parfait!

Et cette honte que l’on ressent si profondément en nous peut parfois prendre tellement d’ampleur, si on la laisse faire, qu’elle peut nous briser en morceaux et affecter dramatiquement notre estime de soi.

Comme toute chose, cette expérience de honte nous est utile dans notre évolution. Elle sert un dessein beaucoup plus grand encore que ce qu’elle nous fait souffrir, pour peu que nous osions l’accueillir. Car reconnaître d’avoir honte pour ce que nous avons fait demande beaucoup de courage, et en assumer toutes les conséquences encore plus.

Et pourtant… la honte est une manifestation de notre ego, qui déteste perdre la face ou être jugé par ses pairs. Il exècre de ne pas être à la hauteur de la perfection qu’il s’imagine être. Moins notre estime de soi est forte à la base, plus les manifestations de la honte sont douloureuses. C’est pour cette raison qu’il est important de nous accueillir SANS JUGEMENT dans toute notre vulnérabilité quand la honte se pointe le nez, car toute la puissance de notre vulnérabilité réduit, du moins temporairement, l’importance et la place de notre ego, qui ne peut supporter sa lumière. Il ne sert à rien de fuir, il faut alors assumer et se tenir debout.

La honte éprouvée devient ainsi un révélateur de la force de notre ego. Plus la honte est prononcée et douloureuse, plus l’ego est fort et plus l’estime de soi est fragile.

Mais dès que nous voyons notre ego à l’œuvre, nous pouvons ainsi découvrir le grand cadeau qui se cache derrière le sentiment de honte. Nous pouvons alors transformer la honte en prise de conscience qu’il y a surtout une blessure à l’ego qui se joue ici. Nous avons aussi l’opportunité de nous excuser en toute humilité auprès de la personne blessée s’il y a lieu et surtout, il nous est donné l’immense possibilité de nous aimer mieux, de savoir que nous avons fait notre possible, qu’il ne sert à rien de nous taper dessus et que nous devons aussi faire la paix avec la situation puisqu’elle nous a été utile pour notre évolution.

Nous pouvons alors transformer le sentiment de honte en une formidable prise de conscience pour apprendre à mieux nous aimer!

~ Diane GagnonTransformer la honte

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire