ECKHART TOLLE : La sagesse du lâcher-prise. (Extrait du livre : Mettre en pratique Le pouvoir du moment présent. )

C’est la qualité de la conscience chez vous, à cet instant même, qui est le principal agent déterminant du genre de futur que vous connaîtrez. Lâcher prise est donc la chose la plus importante que vous puissiez faire pour amener un changement positif. Tout geste que vous posez par la suite n’est que secondaire. Aucune action véritablement positive ne peut provenir d’un état de conscience qui n’est pas fondé sur le lâcher-prise.

Pour certaines personnes, ce terme peut avoir des connotations négatives. Il peut vouloir dire défaite, renoncement, incapacité d’être à la hauteur des défis de la vie, léthargie, etc. Cependant, le véritable détachement est quelque chose d’entièrement différent. Cela ne signifie pas endurer passivement une situation dans laquelle vous vous trouvez sans tenter quoi que ce soit pour l’améliorer. Et cela ne signifie pas non plus que vous devez cesser d’établir des plans pour transformer votre vie ou de poser des gestes positifs.

LECTURE MÉDITATIVE: Le lâcher-prise est la simple mais profonde sagesse qui nous porte à laisser couler le courant de la vie plutôt que d’y résister. Et le seul moment où vous pouvez sentir ce courant, c’est dans l’instant présent. Par conséquent, lâcher prise, c’est accepter le moment présent inconditionnellement et sans réserve. C’est renoncer à la résistance intérieure qui s’oppose à ce qui est.

Eckhart Tolle : Résister intérieurement, c’est dire non à ce qui est, par le jugement de l’esprit et la négativité émotionnelle. Cette résistance s’accentue particulièrement quand les choses vont mal, montrant par là qu’il y a un décalage entre les exigences ou les attentes rigides du mental et ce qui est. Ce décalage est celui de la souffrance.

Si vous avez vécu suffisamment longtemps, vous saurez que les choses « vont mal » relativement souvent. Et c’est précisément dans ces moments-là qu’il vous faut mettre en pratique le lâcher-prise si vous voulez éliminer la souffrance et le chagrin de votre vie. Quand vous acceptez ce qui est, vous êtes instantanément libéré de l’identification au mental et vous reprenez par conséquent contact avec l’Être. La résistance, c’est le mental.

Le lâcher-prise est un phénomène purement intérieur. Cela ne veut pas dire que, sur le plan concret de la dimension extérieure, vous ne passiez pas à l’action pour changer telle ou telle situation. En fait, quand vous lâchez prise, ce n’est pas la situation dans sa globalité que vous devez accepter, mais juste ce minuscule segment appelé instant présent.

LECTURE MÉDITATIVE:
Par exemple, si vous étiez pris dans la boue quelque part, vous ne diriez pas : « OK, je me résigne au fait d’être pris dans la boue. » La résignation n’a rien à voir avec le lâcher-prise.

Il n’est pas nécessaire que vous acceptiez une situation indésirable ou désagréable. Il n’est pas nécessaire non plus que vous vous racontiez des histoires en vous disant qu’il n’y a rien de mal à être pris dans la boue. Au contraire, vous reconnaissez alors totalement que vous voulez vous en sortir. Puis, vous ramenez votre attention sur le moment présent sans mentalement l’étiqueter d’une façon ou d’une autre.

En somme, vous ne portez aucun jugement sur le présent. Par conséquent, il n’y a ni opposition ni négativité émotionnelle. Vous acceptez le moment tel qu’il est. Puis vous passez à l’action et faites tout ce qui est en votre pouvoir pour vous en sortir.

Eckhart Tolle : Voici ce que j’appelle une action positive. C’est de loin beaucoup plus efficace qu’une action négative, qui est le fruit de la colère, du désespoir ou de la frustration. Continuez à mettre en pratique le lâcher-prise en vous retenant d’étiqueter le présent, et ce, jusqu’à l’obtention du résultat voulu.

Laissez-moi vous donner une analogie visuelle afin d’illustrer ce que je tente de vous expliquer. Vous marchez le long d’un sentier la nuit, entouré d’un épais brouillard. Toutefois, vous disposez d’une puissante torche électrique qui fend ce brouillard et trace devant vous un passage étroit mais dégagé. Disons que ce brouillard représente vos conditions de vie du passé et du futur et que la torche électrique symbolise la présence consciente, le passage dégagé, le présent.

Le fait de ne pas lâcher prise endurcit la forme psychologique, la carapace de l’ego, et crée un fort sens de dissociation. Vous percevez le monde autour de vous et les gens en particulier comme une menace. Ceci s’accompagne de la compulsion inconsciente de détruire les autres par le jugement, ainsi que du besoin de rivaliser et de dominer. Même la nature devient votre ennemi et c’est la peur qui gouverne vos perceptions et vos interprétations. La maladie mentale que l’on appelle la paranoïa n’est qu’une forme légèrement plus aiguë de cet état normal, mais dysfonctionnel, de conscience.

Ce n’est pas seulement votre forme psychologique qui s’endurcit, mais également votre corps physique, qui devient dur et rigide en raison de la résistance. De la tension se crée dans diverses parties du corps, et celui-ci tout entier se contracte. La libre circulation de l’énergie dans le corps, essentielle à un fonctionnement sain, est grandement restreinte.

Le massage et certaines formes de physiothérapie peuvent certes aider à restituer cette circulation. Mais, à moins que vous ne fassiez du lâcher-prise une pratique quotidienne, ces choses ne peuvent vous procurer qu’un soulagement temporaire des symptômes puisque la cause, c’est-à-dire le comportement de résistance, n’a pas été résolue.

En vous existe quelque chose qui n’est pas affecté par les circonstances changeantes de votre vie et vous ne pouvez y avoir accès que par le lâcher-prise. Ce quelque chose, c’est votre vie, votre Être même, qui se trouve éternellement dans le royaume intemporel du présent.

LECTURE MÉDITATIVE: Si vous estimez que les circonstances de votre vie sont insatisfaisantes ou même intolérables, ce n’est que tout d’abord en lâchant prise que vous pouvez rompre le comportement inconscient de résistance qui perpétue justement ces circonstances.

Eckhart Tolle: Le lâcher-prise est parfaitement compatible avec le passage à l’action, l’instauration de changements ou l’atteinte d’objectifs. Mais dans l’état de lâcher-prise, le « faire » est mû par une qualité autre, une énergie totalement différente qui vous remet en contact avec l’énergie première de l’Être. Et si ce que vous faites en est imprégné, cela devient une célébration joyeuse de l’énergie vitale qui vous ramène encore plus profondément dans le présent.

Quand il y a absence de résistance, la qualité de la conscience chez vous et, par conséquent, la qualité de tout ce que vous entreprenez ou créez est grandement augmentée. Les résultats viendront d’eux-mêmes et refléteront cette qualité. On pourrait appeler cela « l’action par le lâcher-prise ».

LECTURE MÉDITATIVE: Quand vous êtes dans un état de lâcher-prise,vous voyez clairement ce qui doit être fait et vous passez à l’action. Vous vous concentrez sur une seule chose à la fois pour ensuite bien l’accomplir. Tirez des leçons de la nature : observez de quelle manière tout s’accomplit et comment le miracle de la vie se déroule sans insatisfaction ni tourment. C’est pour cela que Jésus a dit : « Regardez comment les lys poussent : ils ne s’affolent ni ne peinent. »

EXERCICE:Si votre situation globale est insatisfaisante ou déplaisante, reconnaissez d’abord l’instant présent et lâchez prise face à ce qui est. C’est la torche électrique qui fend le brouillard. Votre état de conscience cesse alors d’être contrôlé par les circonstances extérieures. Vous n’êtes plus mû par la réaction et la résistance. Ensuite, envisagez la situation en détail et demandez-vous : « Est-ce que je peux faire quelque chose pour changer la situation ou l’améliorer, ou pour m’en dégager ? » Dans l’affirmative, posez le geste approprié.

Eckhart Tolle: Ne concentrez pas votre attention sur les mille et une choses que vous ferez ou aurez peut-être à effectuer à un moment donné, mais plutôt sur LA chose que vous pouvez faire maintenant. Ceci ne veut pas dire que vous ne devriez pas planifier. C’est peut-être justement LA chose à faire. Assurez-vous cependant de ne pas commencer à vous « passer mentalement des films », à vous projeter dans le futur : cela vous ferait perdre le contact avec le présent. Peu importe le geste que vous posez, il ne portera peut-être pas fruit immédiatement. Ne résistez pas à ce qui est jusqu’à ce que cela se produise.

LECTURE MÉDITATIVE: Si vous ne pouvez poser aucun geste ni vous soustraire à la situation, utilisez celle-ci pour lâcher prise encore plus profondément, pour être encore plus intensément dans le présent, dans l’Être.

Eckhart Tolle : Quand vous pénétrez dans la dimension intemporelle du présent, le changement arrive souvent d’étrange façon, sans que vous ayez besoin de faire vous-même grand-chose. La vie elle-même se met de la partie. Si des facteurs intérieurs comme la peur, la culpabilité ou l’inertie vous empêchaient jusque-là de passer à l’action, ils se dissiperont à la lumière de votre présence consciente.

Ne confondez pas le lâcher-prise avec l’attitude je m’en foutiste du genre « ça m’est égal ». Si vous y regardez de plus près, vous découvrirez qu’une telle attitude est teintée d’une négativité ayant la forme du ressentiment caché. Ce n’est donc pas du lâcher-prise mais bel et bien une résistance déguisée.

Au moment où vous lâchez prise, tournez votre attention vers l’intérieur pour vérifier s’il reste de la résistance en vous. Soyez très vigilant à ce moment-là, sinon un restant de résistance pourrait encore se cacher dans quelque coin sombre sous la forme d’une pensée ou d’une émotion non conscientisée.

Maître spirituel Eckhart Tolle
Extrait du livre : Mettre en pratique Le pouvoir du moment présent.La sagesse du lâcher prise.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 
×