Choisir qui on aime

 

CHOISIR QUI ON AIME

De la dépendance à l'autonomie

 

 

 

Souvent, nous nous accrochons désespérément à une relation autodestructrice en essayant de nous convaincre que nous ne trouvons pas mieux ailleurs. Dans ce livre l'auteur explique comment nous pouvons opposer inconsciemment des barrières à notre propre bonheur. À l'aide d'histoires de cas révélatrices mettant en jeu des hommes et des femmes de tous âges, il explore minutieusement des questions pertinentes : l'art de maintenir une relation saine, l'échec de la solitude et des mauvais choix, le respect de soi, la séduction et la fn des relations amoureuses. Après avoir lu cet ouvrage, vous vous autoriserez à vivre une relation saine qui se rapproche davantage de l'amour véritable que de la codépendance affective.

Howard M. Halpern détient un doctorat en psychologie clinique de l'Université de Columbia. Il a enseigné dans diverses institutions américaines et pratique la psychothérpie à New Yord depuis plus de quarante-cinq ans.

 

Ci-dessous certains passage de cet excellent livre.

 

 

 

VOUS POUVEZ Y ARRIVER À PARTIR DE MAINTENANT

CHAPITRE 1

 

 

 

 

Première phase: Mettez un terme à la relation insatisfaisante (si ce n'est pas déjà fait)

Deuxième phase: Contrez votre tendance  à vous amouracher de personnes qui ne vous conviennent pas du tout.

Troisième phase: Essayez d'être attiré par une personne qui vous convient et tombez amoureux d'elle.

 

LES PASSAGES PRÉVISIBLES

 

 

 

Les trois grandes phases du parcours qui vous mènera à une relation vraiment satisfaisante peuve se diviser en dix passages distincs que vous êtes susceptible de franchir. La connaissance de ces passages vous aidera à vous y préparer et vous permettra de noter vos progrès. Voici un résumé de ces passages. Pouvez-vous identifier ceux que vous avez franchis avec succès et ceux dans lesquels vous êtes coincé?

1. Vous mettrez fin, avec beaucoup de mal sans doute, à votre relation codépendante.

2. Suivra une période marquée par la souffrance, un sentiment de deuil et le désir de renouer avec votre partenaire, mais ces sentiments s'atténueront avec le temps.

3. Vous découvrirez, avec consternation, que vous êtes encore attiré par des personnes qui vous offrent des relations aussi insatisfaisantes ou destructrices.

4. Vous finirez par comprendre comment vos antécédents et vos vesoins vous ont conditionné à être attiré par ces relations malsaines.

5. Vous cesserez délibérément de vous éprendre des personnes qui vous offrent des relations insatisfaisantes ou destructrices,même si elles continuent de vous captiver.

6. Vous subirez une transformation intérieure telle que vous ne serez plus attiré par des personnes qui vous offrent des relations malsaines; en fait, ces personnes pourraient même vous inspirer de la répulsion.

7. Vous ferez un effert délibéré pour vous rapprocher des personnes qui vous conviennent davantage et qui sont prêtes à s'engager dans une relation vraiment satisfaisante.

8. Vous découvrirez (ou redécouvrirez) que les personnes qui vous conviendraient ne vous excitent pas et que vous êtes incapable d'en tomber vraiment amoureux.

9. Vous finirez par discerner, dans vos antécédents et vos besoins, les raisons pour lesquelles vous n'êtes pas attiré par des personnes qui feraient sans doute d'excellents candidats à une relation amoureuse.

10. Vous subirez d'autres transformations intérieures qui vous permettront de trouver de nouveaux critères de séduction et feront que vous serez prêt, désireux et capable de nouer une relation amoureuse enrichissante.

 

CHAPITRE 2

 

 

 

 

L'AMOUR EST UN JARDIN DE ROSE

Le plaisir de tomber amoureux

être amoureux est l'une des expériences les plus puissanes que puissent vivre les êtres humains. Bien que la plupart des gens expérimentent cet état affectif à un moment ou l'autre de leur vie, l'expérience n'en demeure pas moins unique et incomparable (extrait du chapitre 2)

Caractéristique d'une relation amoureuse

Il y a six aspects qui permettent de distinguer et qui vous permettront presque de mesurer les différences entre l'état amoureux et la relation amoureuse.

1. Il faut être deux pour avoir une relation amoureuse. L'état amoureux peut exister seul.

2. Une relation amoureuse exige une affecdtion et un engagement de la part des deux partenaires qui doivent tenter de rendre leur relation aussi satisfaisante que possible. L'état amoureux peut garder une personne attachée à un partenaire envers lequel elle ne peut ou ne veut pas s'engager, ou qui ne veut pas s'engager avec elle.

3. Une relation amoureuse exige que les deux partenaires, soient disponibles. Mais l'inaccessibilité intensifie parfois l'état amoureux.

4. Les partenaires qui vivent une relation amoureuse saine connaissent la joie et le confort qui découlent du fait d'avoir un partenaire sur lequel ils peuvent compter au besoin.

5. Les partenaires qui vivent une relation amoureuse ont souvent de nombreux buts, points de vue et intérêt communs, et ces similitudes approfondissent leur intimité et leur joie d'être ensemble. Mais on ne peut éprouver de l'amour pour quelqu'un dont la personnalité, les besoins, l'attitude et l'orientation sont tellement différents des siens qu'une relation amoureuse est impossible.

6. Une relation amoureuse peut aider les gens à s'apprécier eux-mêmes, et à apprécier leur partenaire et la vie.

CHAPITRE 3

  

  

  

Dépendance amoureuse et relation amoureuse

La codépendance amoureuse

Les signes de la codépendance Extrait du chapitre :

Comment déterminer si vous êtes dépendant de quelqu'un

1. Même si votre jugement objectif (et peut-être celui des autres) vous dit que votre relation est malsaine pour vous et que vous ne pouvez pas de facon réaliste espérer qu'elle s'améliore, vous ne faites absolument rien pour y mettr fin.

2. Vous invoquez, pour ne pas rompre, des raisons qui ne tiennent pas debout et ne sont pas assez solides pour compenser les aspects négatifs de la relation.

3. Vous éprouvez une sentiment de vide inétérieur, d'insuffisance, de solitude et d'insécurité auquel vous croyez ne pouvoir y remédier qu'en  restant relié à cette personne particulière.

4. L'idée de terminer votre relation ou de vivre sans votre partenaire vous terrifie.

5. Si vous prenez des mesures pour mettre fin à votre relation, vous souffrez de symptômes de l'état de manque qui peuvent prendre la forme suivante: tremblements, crises de larmes, insomnie, sommeil excessif, manque d'appétit,etc..

6. Une fois la relation terminée, vous éprouvez  un besoin pressant de renouer avec la personne.

  

CHAPITRE 4 (Quelques extraits)

METTRE FIN A LA DÉPENDANCE AMOUREUSE            

 

 Dire non tout simplement?

  

 

Briser son lien de dépendance: techniques et approches

 

 

   

Affronter ses idées délirantes et destructrices

 

 

Relâcher l'emprise de la culpabilité

 

 

 

  • Affronter le moment fatidique
  • La perception enfantine du temps
  • Surmonter l'amnésie de la dépendance

   

 

Les attachements multiples

etc.. 

CHAPITRE 5

UNE PÉRIODE DE CONSOLIDATION ET DE RÉGÉNÉRATION

 

Atténuer son sentiment de solitude (92)

La fin d'une relation amoureuse-même si elle est très insatisfaisante, même si c'est vous qui y avez mis fin--laisse un vide que la solitude vient parfois remplir. La tâche consiste à passer à travers la douelur sans se laisser entraîner dans un désespoir prolongé, sans commentre des actions destructives, sans s'enfoncer dans l'alcool ou les narcotiques et sans nouer de liens avec des personnes qui ne vous conviennent pas.

Vous pouvez affronter votre solitude d'une manière constructive en voyant qu'elle provient, pour la plus grande part, de votre enfant intérieur perdu et privé d'affection.-

 

 

 

 

RENVERSER LA VAPEUR (page 95)

Outre réconforter l'enfant intérieur attristé, vous pouves faire beaucoup pour transformer votre solitude en une force positive. Il s'agit pour cela de faire des efforts précis et délibérés pour combattre la force d'inertie de la solitude. comme nous l'avons déjà mentionné, ce sentiment peut parfois nous précipiter dans des actions autodestructrices, qui visent à nous anesthésier ou à nous distraire de notre solitude. Mais il peut aussi nous faire sombrer dans la paralysie, dans une passivité impuissante et désespérée qui nous  empêche d'améliorer notre sort. Il devient difficile, dans ce cas, de prendre des décisions. Même si nous aspirons à être consolés et aimés, nous ignorons de quel côté nous tourner. Or, cette inertie peut nous entraîner de plus en plus bas jusqu'à ce que,excédés, nous réagissions ou encore que nous tournions carrément le dos à la vie pour rester assis, seuls, dans le noir.

Pour passer de la passivité à l'action positive, il faut voir notre solitude non seulement comme un état indésirable, mais également comme une occasion unique.

Ne restons plus là à ne rien faire. allons! Pour activer la partie plus dynamique de vous-même, il peut être utile de vous demander: Quelles sont toutes les choses que je me prometais toujours de faire quand j'en aurais le temps et l'occasion? Dressez une liste aussi complète que possible de ces activités. Puis placez-les par ordre d'importance et faites un effort pour commencer à faire au mins une ou deux de ces activités.

  À SUIVRE...

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×