Quelle est ma mission dans la vie

 Quelle est ma mission dans la vie?

 

Plusieurs personnes attirées par la spiritualité veulent se sentir chargées d’une mission. Pour ma part, je n’aime pas trop ce mot qui dénote souvent la présence de l’ego. Pourquoi ? Parce que les gens croient en général que leur mission est d’aider les autres.

 

J’ai appris au fil du temps que nous sommes tous sur cette planète pour notre propre évolution et non celle des autres. J’ai souvent entendu ces phrases:

  • Ma mission est d’aider ma famille. En tant qu’aîné, je dois remplacer mon père qui est décédé quand j’avais 15 ans.
  • Ma mission est d’aider les gens âgés à faire face à la mort.
  • Ma mission est de m’occuper des sans-abris.
  • Ma mission est de répandre plein d’amour autour de moi.
  • Ma mission est d’être la meilleure maman au monde.
  • Ma mission est de guérir les gens, car j’ai découvert que j’avais un don de guérison.

Et vous, quelle est votre mission ? Le danger à croire que nous sommes sur cette planète pour les autres, c’est que lorsqu’ils vont bien, on est porté à s’en attribuer le mérite. Si les résultats ne sont pas tels qu’escomptés, nous sommes portés à nous croire fautifs, à nous culpabiliser et même à nous promettre de ne pas recommencer. Vous pouvez donc constater que de se croire chargé d’une mission ne peut que nourrir votre ego.

À la lecture de ces lignes, vous pensez peut-être : mais n’avons-nous pas une raison majeure de nous incarner ? Vous avez raison. Tous les humains ont en réalité la même raison d’être, la même mission. Le dictionnaire dit qu’une mission est « une charge donnée à quelqu’un d’accomplir une tâche définie ». Notre mission/tâche définie est de vivre toutes nos expériences dans l’acceptation, dans l’amour véritable. Nous avons donc à nous réincarner tant et aussi longtemps que nous n’avons pas atteint ce but.

Vous saurez que vous agissez selon cette grande mission quand vous ne vous sentirez plus coupable et que vous ne culpabiliserez plus les autres. Même si vous n’êtes pas d’accord avec une situation ou une personne ou que vous ne comprenez pas, vous serez dans l’acceptation.

Pour arriver au but, chaque personne a un plan de vie différent à chaque incarnation. Il est impossible de connaître le plan de vie d’une autre personne. Tout dépend des besoins de son âme et où cette dernière est rendue dans son évolution vers l’amour véritable. Ce plan est décidé dans l’au-delà avec l’aide de notre guide spirituel. Nous faisons ensuite des choix en fonction de ce plan. Par exemple, nous devrons être un homme ou une femme, naître dans tel pays, évoluer dans un environnement précis, choisir notre prénom, notre date de naissance, nos parents, les personnes qui partageront notre vie, avoir un ou plusieurs enfants ou ne pas en avoir, avoir un handicap ou non, etc. Dans un même plan de vie, il y a également des incidents majeurs qui seront impossibles à contourner, c’est ce qu’on peut appeler le DESTIN.

Cependant, souvenons-nous qu’un plan de vie, même bien défini, n’est pas toujours suivi à la lettre, comparable à un plan de carrière par exemple. Nous attirons toutes sortes de situations et de personnes tout au long de notre vie pour nous aider, mais on ne peut savoir d’avance comment nous réagirons face aux événements et aux différentes personnes.

Un excellent moyen pour découvrir votre plan de vie consiste à regarder ce qui s’avère pour vous très facile et très difficile à vivre. Ce qui est facile fait partie de ce qui vous aide à avancer et ce qui se révèle difficile fait partie de ce que vous avez choisi de venir régler dans cette vie. On peut conclure que ce qui est facile pour vous devrait être utilisé pour gérer ce qui s’avère plus difficile.

Je vous suggère fortement de demeurer en contact avec votre raison d’être principale et d’accepter que chacun de nous est sur cette planète pour l’atteindre. Personne au monde n’a le pouvoir «d’arranger » le plan de vie des autres. Vous ne pouvez que les encourager, les aider du mieux que vous pouvez en respectant vos limites et ce, sans aucune attente. Leur plan de vie n’est pas sous votre responsabilité.

Si vous avez une nature serviable et voulez sans cesse aider les autres, n’oubliez pas que vous le faites POUR VOUS. Demandez-vous ce que vous apprenez en rendant service, ce que cela vous apporte. Par exemple, l’aînée d’une famille de cinq enfants, dont la mère était toujours malade, croyait que sa mission était de remplir les fonctions de celle-ci. Elle a découvert que son plan de vie était d’apprendre à être bien même quand ceux qu’elle aime ne le sont pas et de ne pas se sentir coupable lorsqu’elle décide de répondre à ses propres besoins. Sa vie a changé lorsqu’elle a enfin compris que tout ce qu’elle faisait pour sa famille et sa façon d’être avec eux lui servait à s’aimer et aimer les autres d’une façon inconditionnelle.

Et vous, quel est votre plan de vie ?

LISE BOURBEAU

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×