Le fameux et difficile moment présent

LE FAMEUX ET DIFFICILE MOMENT PRÉSENT!

Le fameux instant présent ! 
Je ne sais pas pour vous mais pour moi ce n’est pas si facile et évident à mettre en pratique!

Même si nous sommes nombreux à tenter de faire de ce fondement Boudhiste, une pratique allant de soi.
Parce que nous savons que pour la santé mentale et physique il est essentiel de ralentir son hamster mental, de se déposer, d’arrêter d’avoir peur de la peur, de se centrer sur le ici et maintenant le plus souvent possible.

Mais à cet égard, nous n’avons rien inventé les grands philosophes tel Seneque, Blaise Pascal disaient déjà à l’époque combien il était important mais difficile de vivre l’instant présent.

Juste à l’idée de lire mon court texte plusieurs d’entre vous j’en suis certaine se disent je n’ai pas le temps ou bien pense à autre chose ou font autre chose en le lisant !

Je ne vous apprends rien en vous disant que dans notre société de surproductivité , du culte de la rapidité et de l’instantanéité , il est souvent mal vu et même agaçant de parler du ici et maintenant plusieurs le définissant comme de la paresse et de l’insouciance!

La fin de semaine nous pensons aux vacances , pendant les vacances nous angoissons en pensant au retour au travail, pendant la semaine nous rêvons de la fin de semaine. Nos dimanches soirs sont assombris par des angoisses appartenant à la semaine qui vient.
Nos moments d’accalmie absents de peur, de stress, d’anxiété, de malaise ou de douleurs physiques ou psychologiques sont rarement appréciés. Nous sommes plutôt pareils à de grosses loupes scrutant avec une anticipation anxieuse la prochaine crise ou le prochain malaise à venir!

Nous accélérons constamment. Mais après quoi courons nous vraiment? Souvent derrière cette course effrénée vers demain se cache un manque de sens de notre vie actuelle.

Mais qui a le temps me direz-vous,de sentir les fleurs le matin, de ressentir le vent caresser ses cheveux, de regarder une œuvre d’art pendant de longues minutes ?

Cette course effrénée vers demain est un perpétuel recommencement, qui à peu de chance de nous apporter un contentement durable.

Et si aujourd’hui je choisissais de ralentir de m’arrêter de diminuer mon stress de me déposer. En portant toute mon attention sur les légumes que je couperais ce soir, en accordant toute mon attention à la personne avec laquelle je converse sans cellulaire sans ordinateur. À regarder le ciel pendant au moins cinq minutes sans penser à rien d’autre ! M’assoir en silence pour ressentir ce qui se passe dans mon corps, mon cœur...

À ne pas m’accrocher aux pensées d’angoisse , de peur, d’anxiété face à demain. Un demain qui ne sera peut-être pas au rendez-vous!

Me faire un journal de gratitudes ou à la fin de chaque journée j’y inscrit merci pour ce que la vie m’a apporté.

S’entraîner à l’instant présent, ne peut apporter que du bien-être!

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 
×