La psychologie positive 

La psychologie positive 

Depuis toujours j’aime lire les livres de développement personnel, de contes philosophiques et de psychologie. Mais depuis quelques temps, je m’intéresse de plus en plus à la psychologie positive et à son fonctionnement.

La psychologie positive consiste à étudier ce qui fonctionne bien, ainsi que nos capacités mentales et émotionnelles qui nous aident à vivre au quotidien et à traverser les épreuves.

Il ne s’agit plus de simplement masquer le négatif ou de combler un manque de lumière dans la vie des gens mais bien de mettre l’accent sur ce qui est là, ce qui va bien, afin de les aider à aller mieux jusqu’à trouver un véritable équilibre (du moins s’en rapprocher !).

Pour moi la psychologie positive est une des clés majeures pour notre bien-être, car comme le disait Voltaire « J’ai décidé d’être heureux car c’est bon pour ma santé ».
En effet, je suis intimement convaincue que si nous entrainons notre esprit à voir le positif, à reconnaitre nos talents et nos réussites, nous souffrons alors de moins de maux, douleurs et autres souffrances physiques.

La psychologie positive repose sur un triptyque comme l’explique bien Christophe André : une conviction, une science et une pratique.

La conviction d’abord que nous avons de la chance d’être en vie, que chacune de nos expériences nous aident à grandir et que l’intelligence de percevoir le bonheur peut s’apprendre chaque jour. Il ne s’agit pas d’apprendre comme à l’école de nouvelles théories mais de désapprendre, de se détacher de nos croyances, de notre peur et de notre vision erronée que l’on peut se faire de notre existence.

Une science car au fil des années, de plus de plus d’études scientifiques viennent confirmer que ces méthodes sont efficaces et parfois impressionnantes en terme d’impact sur notre santé. La pratique de la gratitude, de la pensée positive ou encore des affirmations quotidiennes ont démontré que les sondés ressentaient davantage de bien-être à la fin de leurs expériences.

Et enfin une pratique car il ne suffit pas de lire un livre ou de regarder une vidéo de psychologie positive pour transformer sa vie. Cela exige un engagement, une gymnastique des habitudes et un entraînement sur le long terme.

« J’ai décidé d’être heureux car c’est bon pour ma santé. »
- Voltaire

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire