L'Art du bonheur... le but de la vie

 

 

 

 

Quelques extraits du livre: Sa sainteté le Dalai-Lama et Howard Cutler :L'art du bonheur

Le but de la vie

Je crois que le véritable but de la vie, c'est le bonheur. Que l'on ai foi dans une religion ou non, tous nous cherchons une vie meilleure. Aussi je pense que le véritable mouvement de notre vie est orienté vers le bonheur.

Ces mots, qu'il prononce devant le public attentif, sont au coeur de son message.  

S'il est possible, d'atteindre le bonheur, explique le Dalaï-Lama, le bonheur n'est cependant pas chose simple. Pour le boudhisme, l'accomplissement repose sur quatre facteurs: la richesse, la satisfaction matérielle, la spiritualité et l'Éveil. Ce sont là les quatres éléments consitutifs de la quête du bonheur individuel.

Pour l'instant, laisson de côté les aspirations ultimes de la spiritualité, telles que la perfection et l'Éveil au sens bouddhique du terme, et considérons la joie et le bonheur tels que nous les comprenons au quotidien, d'un point de vue strictement matérialiste. A cet égard, certains atouts maîtres y contribuent. La bonne santé est considérée comme indispensable à une vie heureuse. le confort matériel, l'aisance financière sont également tenus pour des sources de bonheur, de même que les amis, une compagne ou un compagnon. Tous nous admettons que, pour profiter pleinement de la vie, nous avons besoin d'un cercle amical et de rapports d'affection et de confiance.

 

 

Mais pour jouir d'une vie heureuse et accomplie la clé est l'état d'esprit. C'est là l'essentiel.

Le contentement intérieur: Toute notre culture occidentale paraît fondée sur l'acquisition matérielle. Nous sommes cernés, bonbardés de publicités. Il est difficile de ne pas se laisser influencer par toutes ces choses qui nous font envie. On dirait que cela n'aura jamais de fin. qu'en pensez-vous? Je pense qu'il existe deux sortes de désirs, répond le Dalaï-Lama. Certains sont positifs. Le désir du bonheur, qui est absolument légitime. Le désire de paix. Le désir d'un monde plus harmonieux, plus amical. Certains désirs sont donc très salutaire.

Mais, passé un certain seuil, les désirs deviennent déraisonnables et finissent par être une source de troubles.

 

 

 

La valeur intérieure : Nous avons vu que travailler sur la posture mentale constitue un moyen plus efficace d'atteindre le bonheur que de le rechercher à travers les sources extérieures de satisfaction. Le sens de sa propre valeur est une autre source de bonheur intérieur, étroitement liée à un profond contentement.

 

 

  

Le bonheur contre le plaisir : De nos jours, les gens confondent parfois bonheur et le plaisir. Le bonheur le plus élevé est celui que l'on atteint au stade de la libération, quand la souffrance s'annule. C'est cela, le bonheur authentique et durable. Le vrai bonheur est plus en rapport avec le coeur et l'esprit, car celui qui dépend surtout du plaisir physique est instable. Un jour, il est là, le lendemain il a disparu.

 

 

 

Le chemin vers le bonheur : En somme, le premier pas dans la recherche du bonheur, c'est l'apprentissage. Nous devons d'abord apprendre en quoi les émotions et les comportements négatifs nous sont dommageables et en quoi les émotions positives nous sont salutaires. En outre, il faut comprendre que ces émotions ne sont pas seulement nocives pour notre individu, mais qu'elles le sont également pour la société et l'avenir du monde entier. Fort de cette prise de conscience, on est plus déterminé à dépasser ce type d'émotions. Ensuite on mesure tout le bénéfice des attitudes positives, ce qui pousse à les nourrir et à les intensifier. Même si la tâche est ardue, on y est conduit par une espèce de volonté spontannée qui émane de l'intérieur. C'est le procesus d'apprentissage et d'analyse qui raffermit peu à peu notre détermination au changement. À ce stade, le secret du bonheur est entre nos mains.

Si l'on désire le bonheur, on doit en rechercher les causes, et si l'on ne désire pas souffrir il faut savoir s'écarter des sources de souffrances. Ce principe de causalité est de la première importance.

Retrouver notre état de bonheur intérieur : Notre nature fondamentale

Ainsi, nous sommes fait pour le bonheur. Et i est clair que l'amour, l'affection, la compassion, l'attention aux autres nous apportent un tel bonheur. Je crois affirme le Dalai-Lama ,que chacun de nous possède les bases pour être heureux, et pour accéder à la chaleur et à la compassion qui sont source de bien-être. C'est pour moi une conviction: non seulement nous possédons ce potentiel de compasion tout au fond de nous, mais je tiens la gentillesse pour la nature première, ou essentielle, de l'être humain.

 

 

Le Dalaï-Lama connaît le chemin du bonheur. Cette connaissance se fonde sur toute une vie passée à observer méthodiquement sa propre structure mentale, à explorer la condition humaine, dans le respect d'un cadre établi par bouddha voici plus de vingt-cinq siècles. A partir de cet acquis, le Dalai-Lama a su  hierarchiser ses actes et ses pensées selon une échelle de valeurs. Il a résumé ses convictions dans le propos suivant, qui peut tenir lieu de méditation. ___Parfois, quand je retrouve de vieux amis, cle me rappelle à quel point le temps passe vite. Et cela  me pousse à m'interroger: avons-nous convenablement employé le temps qui nous était imparti? C'est si important. Nous avons à notre disposition un corps et surtout un cerveau étonnant. Dès lors, j'estime que chaque minute est précieuse. Et même si le futur n'offre aucune garanti, notre existence quotidienne est pleine d'espoir. Nous n'avons aucune assurance d'être encore là demain. Et cependant c'est sur une base de l'espoir que nous construisons notre avenir. C'est pour cela qu'il faut employer son temps de son mieux. Autrement dit, si vous le pouvez, rendez service aux autres, aux autres êtres sensibles. Sinon, abstenez-vous au moins de leur faire du mal. Je crois que c'est là toute la base de ma philosophie.

Réfléchissons donc à ce qi possède vraiement une valeur, à ce qui donne un sens à notre vie, et ordonnons nos priorités en conséquence. Le but de la vie doit être positif. Nous ne sommes pas nés dans le but de compliquer les choses, de nuire aux autres. Pour que la vie ait une valeur, il faut consolider les qualités fondamentales de l'humanité-- la chaleur humaine, la bonté, la compassion. Alors notre vie revêt un sens et devient plus paisible--plus heureuse

5 votes. Moyenne 3.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×