Accepter la veillesse et la mort

 

 

 

 

Accepter la veillesse et la mort

A retenir

 Nous avons toujours peur pour nous et non pour les autres. C'est notre ego qui essaie de nous faire croire que nous avons peur pour l'autre. Accepter que nous avons peur seulement pour nous-mêmes signifie que nous prenons notre responsabilité et non celle des autres. Tout ce qui concerne la loi de la responsabilité semble être ce qu'il y a de plus difficile à accepter pour l'ego. Il faut se le dire et se le faire dire plusieurs fois afin de bien intégrer cette notion. Sur le coup, nous croyons l'avoir bien saisie, mais nous l'oublions rapidement pour retourner à nos ancienens croyances. La conséquence la plus nuisible de croire que nous avons peur pour quelqu'un d'autre est de nous garder dans les émotions_ surtout dans la culpabilité--tant et aussi longtemps que l'autre ne décide pas de faire quelque chose pour changer sa vie. Ainsi, nous nous mettons à la merci des autres.

Tant qu'une personne ne demande pas d'aide, il ne sert à rien de lui imposer la forme d'aide que nous croyons être la bonne pour elle. Ensuite quand elle demande de l'aide, si ceque cette personne demande est au-delà de nos capacités, nous devons le lui avouer et l'aider, si possible, à trouver la personne qui pourrait lui apporter le soutien nécessaire. Dès que nous nous donnons le droit d'avoir des limites, celles-ci se tranforment rapidement et nous réalisons que nos limites ne sont pas aussi importantes qu'avant.

Chaque âme a une raison très précise pour être sur Terre et si elle décide que son plan de vie lui semble trop difficile à atteindre dans cette vie-ci et qu'elle préfère revenir avec un autre corps, dans une autre vie pour reprendre ce même plan de vie, qui sommes-nous pour dire que cette âme n'a pas le droit de le faire? Cela zs'appelle le grand respect de la vie.

En général, le suicide d'une personne aide beaucoup à faire évoluer les proches. Lorsqu'une personne trouve très difficile la mort de quelqu'un de cher, c'est que cette personne doit apprendre le détachement. Nous sommes tenus de comprendre, une fois pour toutes, que personne ne nous appartient, que tous les membres de notre famille sont des âmes qui ont décidé de faire un bout de chemin ensemble pour apprendre l'amour véritable, l'acceptation.

Il est très encouragent de se rappeler que lorsque nous arrivons à une complète acceptation, nous ne souffrirons plus jamais d'une situation semblable même si elle venait à se répéter.

Un accident attire notre attention sur une culpabilité que nous entreteons. Il nous aide à devenir conscients de cette culpabilité et du fait que nous nous condamnons tellement que nous voulons nous punir, que nous croyons devoir payer un prix.

Nous écoutons presque toujours notre ego au lieu d'écouter avec notre coeur. Écouter avec l'ego signifie que les choses que nous entendons sont filtrées à travers nos propres peurs et croyances. C'est comme regarder la nature en portant des lunettes rouges. Tout change de couleur et nous sommes convaincus que ce que nous voyons est la réalité, alors que ce sont nos lunettes qui faussent la réalité. Il est d'autant plus facile de croire que nous voyons la réalité, car nous ne voyons même le rouge dans nos lunettes. Notre ego fait la même chose. Il contribue à fausser la réalité, car il ne peut fonctionner qu'avec les choses apprises par le passé et il est convaincu de voir la réalité présente. Il ne peut vivre l'instant présent. Un jour l'humain sera tellement conscient qu'il saura tout de suite si c'est l'ego ou son coeur qui a pris le dessus et pourra rectifier rapidement la situation lorsque ce sera l'ego qui brouillera ses perceptions.

Chaque événement perturbateur dans notre vie est là pour nous faire avaner, pour nous aider à devenir conscients de quelque chose que nous devons apprendre à accepter dans notre vie. si nous ne pouvons le faire maintenant, l'Univers s'arrangera pour attirer à nouveau à nous les  situations et les personnes dont nous avons besoin pour devenir conscients de cette difficulté à accepter.

L'âme est immortelle. Cela signifie qu'au moment de la mort, elle quitte le corps pour retourner dans le monde de l'âme et faire le point sur ce qu'elle vient d'expérimenter dans cette vie-ci. Elle se prépare ainsi à vivre d'autres vies en s'appuyant sur ce qu'elle a appris dans la vie prédédente, ce qu'elle apprend avec ses guides dans le monde de l'âme et ainsi ,la vie continue. Si la vie s'arrêtait après la mort du corps physique, ce serait une grande injustice sur la Terre. C'est très rassurant de savoir qu'il n'y a que le justice divine grâce à laquelle l'âme continue à vivre avec des centaines et peut-être des milliers de corps différents, jusqu'à ce qu'elle parvienne à vivre dans l'amour inconditionnel sur Terre. Ca nous motive à nous prendre en main le plus tôt possible et ainsi éviter de revenir bien des fois.

Quand nous parlons d'injustice, nous nous limitons à la vision matérielle des choses. Quand nous optons pour une vision spirituelle, nous avaons une vue beaucoup plus large, comme si on regardait une route d'en haut:on peut voir d'où elle vient et où elle va, s'il y a des obstacles sur cette route etc.. Quand une personne meurt trop jeune ou trop soudainement à notre avis, il est bon de se rappeler que nous ne connaissons pas le plan de vie de cette âme. Elle avait fini de faire ce qu'elle avait à faire dans ce corps et cet environnement et elle retourne dans le monde de l'âme pour continuer son chemin de vie dans un autre contexte. Cette âme a peut-être décidé de mettre un terme à cette vie-ci, même si son plan de vie n,est pas complété, en se disant qu'elle le compléterait dans une autre vie quand elle serait plus apte à y faire face. C'est comme une année sabbatique avant de terminer ses études. Sa décision lui appratient et ca ne concerne personne d'autre que lui, car il sera le seul à assumer les conséquences de sa décision. Il en est ainsi des gens qui meurent même si leur décision est la plupart du temps inconsciente. Voilà une merveilleuse occasion d'apprendre à accepter une situation m^me si on ne la comprend pas et même si nous ne sommes pas d'accord. C'est le seul moyen pour arriver à vivre la mort de ceux que nous aimons ainsi que la nôtre dans la paix et le calme.

Les professeurs ne sont pas formés pour enseigner les notions spirituelles aux enfants. Ca ne fait pas partie de leurs tâches, à l'exception des enseignants spécialisés dans cette matière. Il y a, par contre, de plus en plus de professeurs qui passent de beaux messages spirituels aux élèves dès qu'ils le peuvent. C'est un plus à ce que les parents font, car ce sont les parents ou les grands-parents, qui doivent enseigner ces notions aux enfants. Les parents ne peuvent les enseigner véritablement à leur enfants qu'au moment où ils les appliquent dans leur propre vie. S'ils les enseignent et ne les mettent pas en pratique eux-même, les enfants ne peuvent y adhérer. L'exemple est le meilleur professeur.

Un moyen très rapide et efficace pourrésoudre une situation désagréable est de rester avec le problème initial, ne pas dévier sur d'autres sujets et poser plusieurs questions pour découvrir le vrai problème derrière la solution. Rares sont les gens qui parlent du vrai problème; ils commmencent par parler de la situation difficile.

Poser des questions est une bonne habitude tout aussi importante au quotidien que dans une situation spécifique de résolution de problèmes. Il y a une nette différence dans une relation lorsque les personnes concernées savent écouter. Il ne peut y avoir une bonne communication sans une bonne écoute. Quand une personne veut, tout de suite, trouver une solution au problème de L'autre, sans que l'autre ne lui ait demandé son opinion ou aide, elle n'écoute pas cette dernière. Elle n'écoute que son ego qui croit avoir une solution toute faite pour l'autre. Cette mauvaise habitude est excellente pour bien nourrir l'ego. Les personnes qui croient avoir la réponse à tous les problèmes ont en général un gros ego. Ca peut devenir désagréable à un point tel que plus personne n'a envie de leur adresser la parole. Une bonne communication est un outil formidale pour arriver à l'amour véritable rapidement; elle aide à avoir d'excellentes relations.

Il faut savoir faire la différence entre les questions motivées par un désir de contrôle et la peur et les questions motivées par la responsabilité et l'acceptation. Lorsqu'il y a du contrôle, on sent dans les questions de l'autre que celui-ci a des attentes et qu'il n'est pas prêt à accepter n'importe quelle réponse. C,est pour ca que ce genre de question dérange et même énerve les autres. Par contre, quand l'autre est dans l'acceptation, on sent que quelles que soient les réponses que nous donnons, il est bien avec ca; on sent surtout que son seul intéret est de nous aider à trouver nos propres réponses. La plus grande difficulté dans la comminication est de rester neutre quand une autre personne parle de ses problèmes. Ce qui est le plus surprenant, c'est le fait qu'il est rare qu'une personne demande de l'aide véritable quand elle parle de ses problèmes et que, malgré cela, la première chose que dit l'autre, c'est de lui donner des conseils ou son avis.

Ce n'est pas parce qu'on sait quelque cose qu'on est capable de le mettre en pratique tout le temps. Le plus important est de nous donner le droit de ne pas être capable d'appliquer tout ce que nous apprenons à chaque instant de notre vie. En nous acceptant, nous verrons que ca arrivera de moins en moins souvent et que nous ne vivrons plus d'émotions-culpabilité ou  colère-- quand ca se produira. Nous pourrons même réussir à en rire quand nous nous rendrons que c'est notre ego qui a pris le dessus. L.ego ne se nourrit que de notre mémoire. donc, il ne peut accepter une nouvelle notion. Par contre, à force de se faire répéter quelque chose de nouveau, on finit par le mémoriser, puis on l'expérimente pour l'intégrer encore mieux. Plus la mémoire assimile un nouveau concept, plus l'ego s'habitue et y resiste de moins en moins.

Plus nous devenons conscients, plus nous nous rendons compte à quel point nous avons fait des associations depuis que nous sommes très jeunes et même dans d'autres vies. Lorsque ces phénomènes d'association se produisent, cela signifie que le premier incident, qui a été très marquant, n'a pas été accepté. Nous avons donc très peur de le voir se manifester à nouveau.

2 votes. Moyenne 2.50 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×