Accepter la perte

 

 

 

 

Accepter la perte

A retenir

 L'entourage ne peut changer d'attitude à notre égard que si nous commencons à changer quelque chose en nous. Avant que notre attitude intérieure puisse changer, il est impératif que nous soyons conscient de l'attitude non bénéfique que nous entretenons

On reconnaît un comportement de victime du fait que les gens se plaignent, ne se trouvent pas chanceux, attirent un malheur après l'autre et n'arrivent pas à trouver de solutions pour s'en sortir.

Notre ego ne veut pas que nous voyions ce que nous critiquons chez les autres. Mais notre DIEU intérieur, qui est notre grand ami, s'applique à nous laisser savoir ce que nous essayons de nier. La vie s'occupe sans cesse d'attirer notre attention sur tout ce qui nous empêche d'être heureux. Cette étape est nécessaire pour que nous devenions conscients de ce que nous ne voulons plus être et que nous nous dirigions vers ce que nous voulons être. Les difficultés que nous attirons sont nécessaires pour nous aider à nous découvrir et à nous renforcer.

Nous pouvons vivre une épreuve dans la paix intérieure. Pour cela, nous devons observer tout ce qui se passe. Si nous nions le problème, nous le refoulons, il ne disparaît pas pour autant. Au contraire, nous le nourrissons à notre insu en refusant de nous identifier au problème puis, un beau jour, il explose.

Rien ne peut changer dans notre vie tant que nous ne prenons pas une décision, que nous ne disons pas avec fermeté: VOILÀ CE QUE JE VEUX. Un vrai JE VEUX doit dépendre seulement de soi.

Lâcher prise ne signifie pas ne plus vouloir quelque chose. Ca signifie plutôt être bine même si nous n'avons pas le résultat désiré. C'est faire entièrement confiance à notre DIEU intérieur qui sait exactement besoin de vivre et d'apprendre.

L'Univers sait des choses que nous ne savons pas. Plus une personne veut contrôler sa vie, plus elle attire des situations qu'elle ne peut contrôler, justement pour lui apprendre à lâcher prise et faire confiance à l'Univers.

Le hasard est notre DIEU  intérieur à l'oeuvre.

Nous créons sans cesse notre avenir en fonction de ce que nous croyons et selon notre moment présent. Nous le créons également en fonction de la certitude que nous faisons face à n'importe quelle situation. A mesure que nous nous libérons de croyances qui ne sont plus utiles, nous nous dirigeons davantage vers le savoir, la certitude de ce que nous voulons.

Tous les humains sont limités et lorsqu'une personne n'écoute et surtout n'accepte pas ses limites, elle se fait beaucoup de mal physiquement, mentalement et émotionnellement.

L'ego ne pense qu'à une chose: se nourrir. Il a peur que si nous changeons trop, il va manquer de nourriture et disparaître. Nous devons le rassurer en lui rappelant que c'est notre vie dont il s'agit; que nous avons le droit de prendre toutes les décisions que nous voulons; que ne n'est pas notre responsabilité de le nourrir. Notre seule responsabilité est d'assumer les conséquences de notre nouvelle décision. Il n'a pas à s'inquiéter à notre sujet quand nous nous sentons prêts à faire face aux conséquences. L'ego n'a pas le pouvoir de décider pour nous, c'est nous qui le laissons décider. Dès qu'il nous sent dans la certitude, il se met de côté avec plaisir, ne se sentant plus responsable de nous.

Le hasard est notre DIEU intérieur à l'oeuvre, il attire à nous ce dont nous avons besoin.

Quoique l'autre dise ou fasse, ce n'est pas ca qui nous dérange, mais bien notre perception qui est influencée par nos blessures. C'est ce qui explique pourquoi certaines personnes nous dérangent plus que d'autres.

L'ego doit toujours trouver un coupable, si ce n'est pas nous-même que nous accusons, c'est l'autre personne. Il est impossible pour l'ego de rester dans l'observation. Il doit toujours colorer la situation de bien ou de mal et se nourrit ainsi.

La plupart du temps, lorsque nous vivons quelque chose de difficile dans notre vie professionnelle, on peut faire le lien avec notre vie scolaire ou tout ce qui concerne notre capacité d'apprentissage quand nous étions plus jeunes.

1 vote. Moyenne 4.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×