Accepter d'en avoir + ou - que les autres

 

 

 

 

Accepter d'en avoir plus ou moins que les autres

A retenir:

 Depuis l'arrivée de l'êre du Verseau, il est ans l'ordre des choses que les couples n'accordent plus d'importance au partage des tâches selon les rôles traditionnels ni de savoir lequel des deux gagne le plus d'argent. L'essentiel, c'est le bonheur et le respect des limites et capacités de chacun.

 Accepter signifie dire oui aux choix de l'autre, même s'ils ne nous conviennent pas ou même si nous ne sommes pas d'accord avec lui. Nous pouvons garder notre propre opinion ou rester fidèle à nos préférences. C'est aussi reconnaître que l'autre a ses propres expériences à vivre et que ce n'est que lorsqu'il vit les conséquences de ses choix qu'il peut découvrir si ces expériences lui conviennent, si elles répondent à ses besoins.

On ne peut vouloir que des choses qui sont sous notre contrôle. Quand on veut contrôler quelqu'un d'autre, on se met en situation d'attente et c'est le meilleur moyen pour vivre du désappointement.

Pour chaque problème vécu, il est important de découvrir le véritsble problème qui est différent de la situation dans laquelle le problème est vécu et ensuite de décider ce que nous voulons.

La femme a autant de difficulté à se révéler, à dévoiler ses sentiments, que l'homme. Celui-ci ne parle pas et la femme croit qu'en se plaignant et en accusant l'autre, elle est en train de se révéler. Elle est plutôt dans l'accusation et non dans le partage.

La plus grande utilité de notre corps physique est d'être le miroir de ce qui se passe à l'intérieur de nous.

Pour la majorité des gens, l'acceptation de soi-même est plus difficile à atteindre que l'acceptation des autres.

Chaque accusation portée envers une autre personne nous montre que nous nous accusons de la même chose, ou que nous nous en accuserions si nous avions le même comportement que l'autre.

Au moment même où nous faisons un travail d'acceptation à l'intérieur de nous, il y a des répercussions sur les personnes de notre entourage qui sont concernées par la situation.

La loi d'attraction gère notre planète, c'est pour cette raison que nous sommes toujours attirés par ceux qui ont les mêmes blessures, croyances et peurs que les nôtres. C'est cette loi d'attraction qui nous fait choisir nos parents avant de naître parce qu'ils ont les mêmes choses à régler que nous. Nous n'héritons donc pas des peurs et des croyances de nos parents.

Croire signifie tenir pour vrai. La vérité pour chacun de nous est différente est relative. Nous devons toujours nous fier à ce que nous ressentons. Quand nous nous sentons bien avec un nouvel énoncé, c'est qu'il est bon pour nous à ce moment-là. Si nous nous sentons mal, il est important de vérifier si ca vient de notre coeur. A ce moment-là, nous ne vivons pas de la peur, mais une certitude que cet énoncé ne répond pas à un de nos besoins. Quand c'est notre ego qui nous empêche d'adhérer à un nouvel énoncé, nous vivons de la peur.

L'ego ne veut pas que nous adhérions à tout ce qui est nouveau parce qu'il ne veut qu'une chose: SE NOURRIR pour ne pas disparaître. Ce qui l'alimente le plus, c'est la répétition de ce qu'il croit. C'est pour cela que nous répétons sans cesses les mêmes expériences dans notre vie même si le situations sont désagréables. L'ego se nourrit et reprend de plus en plus de force. Quand arrive du nouveau, il s'affole et a très peur de disparaître et de ne plus avoir de pouvoir sur celui qui l'alimente.

Les gens qui ont souffert de la blessure d'injustice ont tous cette peur__souvent inconsciente__d'en avoir plus que les autres ou que les autres en aient plus qu'eux.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×